Additifs alimentaires : qu’en est-il vraiment ?

Publié le Publié dans Décryptages

Si certains additifs alimentaires sont inoffensifs, d’autres en revanche sont à éviter. Souvent controversés et source de scandales médiatiques, les additifs alimentaires font pourtant l’objet d’une réglementation stricte. Alors qu’en est-il vraiment ? Décryptage.

Que sont les additifs alimentaires ?

Les additifs alimentaires sont utilisés dans la fabrication des produits industriels. Ils exercent certaines fonctions spécifiques qui ont pour objectifs d’améliorer la texture, l’aspect, le goût ou encore la conservation. On identifie cinq grandes catégories :

  • Les colorants : ajustent la couleur des aliments
  • Les conservateurs : améliorent la conservation des aliments
  • Les antioxydants : limitent l’action de l’oxygène sur les aliments
  • Les agents de texture : corrigent la texture des aliments
  • Les exhausteurs de goût : relèvent le goût des aliments

 

Attention :
Ce n’est donc pas parce qu’un produit affiche “sans colorants ni conservateurs” sur son packaging qu’il ne contient pas d’additifs parmi les trois autres catégories.

Quels sont les dangers des additifs ?

La présence d’additifs dans un aliment ou une préparation culinaire signifie qu’elle est transformée ou ultra-transformée. Les additifs alimentaires sont notamment employés pour la présentation et la conservation du produit et ont l’avantage de réduire les coûts de fabrication. Mais à quel prix pour notre santé ?

Leur utilisation n’est pas sans conséquences. Mais le manque d’études adéquates ou d’études sur l’homme et l’incohérence des résultats laissent de nombreuses questions sans réponses sur les dangers des additifs alimentaires.

Cependant, ils ont été liés dans des études réalisées sur les animaux aux événements suivants :

  • Cancers chez les rongeurs 1
  • Asthme et réactions allergiques associés à la consommation de sulfites, nitrites, nitrates 2
  • Symptômes intestinaux 3
  • Prise de poids due aux sucres et édulcorants ajoutés 4
  • Hyperactivité et troubles de l'attention chez les enfants 5

Par ailleurs, les interactions additifs-additifs sont encore très mal connues. C'est ce que l'on appelle "l'effet cocktail".

Comment savoir si mes produits contiennent des additifs alimentaires ?

Au sein de l’Union Européenne, les additifs alimentaires sont numérotés selon un code composé de la lettre E suivie de trois chiffres (par exemple : E250). L'industrie conventionnelle en tolère plus de 300.

Leur présence est indiquée dans la composition des produits au dos des packaging. Cependant l’information, cachée dans la liste des ingrédients, est évidemment très difficile à déchiffrer pour les consommateurs. Une loupe ne serait parfois pas de trop pour lire correctement l’étiquetage des produits alimentaires !

 

Attention :
Les aliments issus de l’agriculture biologique peuvent aussi contenir des additifs !
En effet, près de de 50 additifs alimentaires sont autorisés en bio. Cependant ils doivent répondre aux conditions suivantes : origine naturelle ou agricole et indispensable à la préparation ou à la conservation de certains aliments transformés.

 
Des outils existent pour guider le consommateur vers les bons produits.

Par exemple, l’application ScanUp permet de scanner le code-barres des produits alimentaires pour découvrir leur profil nutritionnel et leur degré de transformation.

En l’occurrence, ScanUp affiche les additifs alimentaires présents dans la composition du produit et indique leur degré de dangerosité grâce à un code couleur (vert, orange ou rouge). L’information est ainsi instantanément lisible pour le consommateur !

Identifier les additifs avec l'application ScanUp

  • Les additifs classés vert sont à ce jour et selon les données scientifiques existantes inoffensifs pour les bien-portants.
  • Les additifs classés orange sont déconseillés principalement aux organismes fragiles car il y a un potentiel danger pour le consommateur.
  • Les additifs classés rouge sont déconseillés à tous. En général, la consommation de ces additifs entraînent des symptômes cutanéo-respiratoires et digestifs avec un pouvoir cancérigène pour certain.

Pour minimiser votre consommation d'additifs alimentaires, limitez les produits ultra-transformés, en optant pour des listes d’ingrédients courtes, et incorporez davantage d'ingrédients frais dans votre alimentation.

additifs, application, danger, scan, produit

Sources :

  1. Johnson F. M. (2002). How many food additives are rodent carcinogens?. Environmental and molecular mutagenesis, 39(1), 69–80. Repéré ici
  2. Simon, Ronald. (2003). Adverse Reactions to Food Additives. Current allergy and asthma reports. 3. 62-6. 10.1007/s11882-003-0014-9
  3. Marion-Letellier, R., Amamou, A., Savoye, G., & Ghosh, S. (2019). Inflammatory Bowel Diseases and Food Additives: To Add Fuel on the Flames!. Nutrients, 11(5), 1111. Repéré ici
  4. Yang Q. (2010). Gain weight by "going diet?" Artificial sweeteners and the neurobiology of sugar cravings: Neuroscience 2010. The Yale journal of biology and medicine, 83(2), 101–108
  5. McCann, D., Barrett, A., Cooper, A., Crumpler, D., Dalen, L., & Grimshaw, K. et al. (2007). Food additives and hyperactive behaviour in 3-year-old and 8/9-year-old children in the community: a randomised, double-blinded, placebo-controlled trial. The Lancet, 370(9598), 1560-1567. doi: 10.1016/s0140-6736(07)61306-3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *