Banc d’essai : les pâtes à tartiner

Publié le Publié dans Décryptages

Dans nos supermarchés la pâte à tartiner à son propre rayon, et pour cause, les français en raffolent. Nous sommes d’ailleurs les premiers consommateurs mondiaux de la très célèbre pâte devant les italiens. Mais aujourd’hui, il existe des dizaines de références à tous les prix et aux compositions variables.

Alors comment bien la choisir ? ScanUp décrypte pour vous quatre pâtes à tartiner.

Dans les pâtes à tartiner la noisette est l’ingrédient fondamental. C’est d’ailleurs l’unique ingrédient qui représente un réel avantage nutritionnel. On retrouve des bonnes graisses (acides gras insaturés), des fibres, des protéines, de la vitamine E et des minéraux. La teneur en noisettes selon les pâtes est aléatoire mais malheureusement, souvent comprise entre 10 et 16%. Heureusement certaines font mieux et atteignent jusqu’à 40% de noisettes.

Sous le feu des projecteurs depuis des années, l’huile de palme est utilisée pour plusieurs raisons : elle est peu coûteuse, a peu de goût et donne la texture onctueuse, facilement tartinable, si convoitée. Cependant, l’huile de palme est aussi décriée pour son impact environnemental désastreux et parce qu'elle contient 50% d'acides gras saturés (autant que le beurre). Toutefois il s’agit d’un acide gras particulier : l’acide palmitique. Selon l’ANSES, cet acide gras augmente le risque de maladies cardiovasculaires.

D’autres pâtes contiennent des huiles de coco ou de colza, mais pour garantir une texture semi-solide à température ambiante, ces huiles sont hydrogénées, induisant la formation d’acides gras trans, impliqués eux aussi dans les maladies-cardio-vasculaires.

Ces différentes raisons nous amène à vous conseiller de regarder attentivement la liste des ingrédients de vos pâtes à tartiner préférées et d’éventuellement envisager une alternative plus saine. D'autres pâtes à tartiner peuvent être moins sucrées, sans produits laitiers, contenir des ingrédients biologiques ou récoltées de manière durable et surtout composées d’ingrédients simples !

Les pâtes à tartiner sont des aliments riches et doivent être consommées occasionnellement.

UNE ALTERNATIVE ORIGINALE ET NATURELLE

C’est LA revisite saine, bio et française de l’incontournable pâte à tartiner ! Composée de seulement 5 ingrédients simples, cette pâte à tartiner est aussi la moins sucrée de notre sélection avec uniquement 26g de sucre pour 100g. L’huile est naturellement apportée par les noisettes. Ne vous arrêtez pas aux haricots rouges, ils sont uniquement là pour la texture !

LA STAR C’EST LA FÉVEROLE

Cette pâte à tartiner a comme ingrédient principal et original la féverole. Cette légumineuse oubliée aux multiples vertus nutritionnelles permet au produit d’obtenir un Nutri-Score A quand la plupart des produits de la catégorie se positionne en E. Riche en fibres et source de protéines, elle vous rassasiera à coup sûr !

LE NUTELLA MAIS EN BIO

Une alternative plus saine ? Cette pâte à tartiner aux allures authentiques est certes sans huile de palme et issue de l’agriculture biologique mais elle se rapproche autant du Nutella en goût qu’en nombre d’ingrédients ultra-transformés.

L’INCONTOURNABLE À ÉVITER

Le Nutella c’est 50 ans d’histoire et un goût unique, malheureusement cette pâte contient uniquement 13% de noisettes. En proportion, c’est le sucre et l’huile de palme qui sont les ingrédients majeurs. Chaque portion consommées (15g) correspond à un carré de sucre. Dans le monde, 9kg de Nutella sont consommés chaque seconde.

L'application mobile ScanUp vous aide à décrypter les étiquettes de vos produits
(degré de transformation, additifs, profil nutritionnel, etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *